15 octobre 2014

Informatique et téléphonie : la révolution maîtrisée

Nicolas Lebatard est architecte responsable d’agence, chez Louis Paillard. il nous parle de son expérience auprès du Comptoir des Archis et du déploiement de Revit au sein de l’agence.

ABContactPhotoView_FullscreenPhoto

Avant que Le Comptoir Des Archis n’intervienne sur des prestations d’informatique /  téléphonie / bureautique, comment fonctionniez-vous avant ?

En 2006, nous n’étions que deux. Nous disposions simplement d’un disque dur externe qui connectait 2 ou 3 ordinateurs, c’était la base, quelque chose de « bricolée », peut-être aussi un peu lié à notre manque de moyen, en tout cas sans aucune sécurité. Quand le disque tombait en panne, on perdait tout.
Puis, seconde étape, l’agence a gagné deux projets majeurs et il a fallu très vite s’agrandir, mettre en place un serveur, à travers un NAS. Cela fonctionnait plus ou moins bien. Le problème venait cette fois de nos prestataires interlocuteurs, pas assez réactifs. Tous les mois, il y avait un ordinateur qui lâchait ou qui était en panne pendant fois ou quatre jours, du coup cela bloquait évidemment le travail de l’équipe. Pour résumer : perte de temps, d’argent, empilement des factures et agacement.
Chaque membre de l’équipe faisait un peu ce qu’il voulait, livré à lui-même, il n’y avait aucun moyen de contrôle, aucune maîtrise de la cohésion de l’ensemble.

Avez-vous quelques exemples de la désorganisation que cela pouvez causer et des conséquences dans la vie de l’agence ?

Ce qui me vient directement à l’esprit ce sont les demi-journées de travail perdues de notre assistante, pourtant à un poste clé en contact direct avec le client ou l’installation de plusieurs boitiers en téléphonie qui au final conduisait souvent à une communication interrompue avec votre interlocuteur lors d’un transfert d’appel. Ou encore un dossier de projet récupéré in extremis alors qu’il avait été effacé par mégarde. Conserver la mémoire, l’historique précis d’un projet sur 13 ans de vie, 3 ans de préparation et 10 ans de garantie décennale, c’est un des impératifs de notre métier. C’est d’ailleurs le sujet du moment : mettre en place une sauvegarde et un archivage des mails des collaborateurs.

agence-louis-paillard-2Ce genre de sujet n’est pas que technique, il répond en fait à une problématique métier, pas évidente à résoudre d’emblée.

Exactement. Ce que j’ai souvent reproché à un informaticien par exemple, c’est de ne pas apporter un véritable conseil, au delà d’une intervention quand il y a un problème. Si l’on reprend l’exemple précédant, il s’agit de se poser les bonnes questions dès le départ : comment faire pour garder trace du projet quand il passe de mains en mains ou quand un nouveau collaborateur entre dans l’agence. Comment retrouver un mail par date, par thématique, comment les partager efficacement, en conserver l’historique sur plusieurs années, les organiser par projet ?

Quel est alors le prestataire idéal ?

L’idée c’est de nouer un partenariat, comme on le fait par exemple avec un maître d’ouvrage. Nous sommes demandeurs d’optimisation, à partir du moment où cette optimisation répond à nos besoins, de dialogue, de confiance bien sûr mais aussi de transparence et de réactivité. Ce sont quelques uns des maîtres-mots. A la limite, moins nous voyons le prestataire, mieux nous nous portons. Nous voulons que cela fonctionne mais peu importe comment et pourquoi. Notre métier c’est avant tout de sortir des projets de qualité. L’intérêt du Comptoir des Archis est d’apporter les meilleures compétences dans des domaines différents (NDLR : téléphonie, informatique, bureautique). C’est la package qui est intéressant.

Comment avez-vous financé vos projets ?

Nous nous sommes d’abord posés la question entre le choix du leasing ou celui du prêt bancaire et finalement nous avons opté pour le prêt bancaire. Cela nous coutait moins cher et il y avait quelques avantages fiscaux. LCDA nous a donné pas mal d’informations précises et crédibles, puis nous avons fait notre choix.

Et le projet Revit, quels enjeux pour l’agence ? Pourquoi ce choix ?

Nous sommes là au coeur du métier de l’agence, c’est une stratégie à long terme et nous avions besoin d’un prestataire en mesure de nous aider sur le sujet.

REVIT c’est une révolution en architecture car l’on ne fonctionne plus en 2D avec un plan, une coupe, une façade mais l’on tourne autour d’un objet 3D (d’un « meuble » comme on le désigne à l’agence) et cela devient un outil de conception et de communication incroyable. Quand une personne vient renforcer l’équipe et ne connait pas le projet, elle a la possibilité de l’appréhender, de le comprendre en quelques secondes grâce à cette modélisation. Au delà de notre propre processus de création, c’est un outil très puissant pour dialoguer, communiquer, vendre le projet à l’extérieur. A termes, l’idée est de passer du plan sur papier à un modèle 3D sur écran, véritable outil de transmission sur un chantier.

Le second avantage de Revit est de pouvoir être utilisé comme un outil de synthèse. En général, chacun crée sa bibliothèque de son côté sans partager ses créations. Revit permet la mise en commun des composants, d’avoir une bibliothèque commune.
Cela ne formate pas la créativité, car au lieu de répéter des tâches, vous avez la possibilité d’évoluer à partir d’un socle commun. Il n’y a rien de moins motivant que de devoir répéter les choses.


Photo agence 1 basse def

Louis Paillard, architecte & urbaniste
http://www.louispaillard.com

Une question sur ce sujet ? Besoin d’aide pour mettre en œuvre votre projet  ? Contactez l’équipe du Comptoir des Archis ou contactez nous au numéro Azur 0 811 950 999

haut de page